Qui suis-je ?

Infirmière depuis 18 ans, j’ai travaillé en chirurgie, mais aussi soins palliatifs et maison de retraite.

Le métier d’infirmière me permet surtout de soigner les blessures du corps. Mais j’ai toujours été sensible chez mes patients à celles de l’âme et du cœur … tout en me sentant impuissante face à celles-ci.

J’ai ainsi étudié la sophrologie à l’Institut de Formation en Sophrologie de Paris.

Parallèlement à ma vie professionnelle, je pratique la méditation depuis 25 ans  dans la tradition du bouddhisme tibétain.

J’ai appris le tibétain et été interprète pendant 15 ans pour des moines tibétains.

La pratique du bouddhisme exige une vigilance par rapport aux pensées et émotions qui traversent l’esprit. Et amène à une prise de conscience quant aux états d’esprit porteurs de bien être et de paix intérieure.

Des méditations, s’apparentant dans certains cas à des réflexions, dans d’autres à des visualisations, permettent de développer ces états d’esprit.

Dans ma pratique de la sophrologie, il me tient à cœur de m’inspirer de ces méditations, dans le respect des croyances de chacun.

Mon souhait profond est d’accompagner des personnes sur leur chemin de croissance intérieure et de développement de leur potentiel.

Mes outils sont:

  • l’écoute empreinte de bienveillance, de non-jugement et d’empathie,

  • les techniques de la sophrologie,

  • et de la méditation.